Visions en excroissance

Il s’est mis à scroller. Quinze minutes plus tard il ne regardait plus le contenu de l’écran qui défile doucement, c’était le seul chemin où il pouvait avancer à l’aveuglette. C’est aussi le seul lieu où sa conscience le quitte pour une quiétude que son corps extirpe à son esprit. Soudain un nœud lui a obstrué la gorge, d’où vient cette sensation ? Aucune menace en vue. Le monde demeure bel et bien dehors. Aucune menace en vue. La peau de sa face ne devait pas s’éffilocher. Et pourtant, elle partait en lambeaux pendant que ces visions reviennent. Les mêmes scénarios qu’il sentait émerger de sa tête et cailler sur sa face endolorie. Visions en excroissance, substances fantasmagoriques que son enveloppe ne pouvait plus contenir. Son visage devenait corps à part entière, le siège d’un excés de significations partant de part et d’autres joindre les sentinelles, crypter les possiblités et apprivoiser la fatalité et les souvenirs des champs de batailles abandonnés. Entre ce visage et la vie se dressait l’écran, le journal aussi, comme des portes grandes ouvertes sur l’agora. L’ermitage douillet où il se confinait jadis des étendues, des cris, des questions, de la vie, de la misère, de ce qu’il fallait faire, des regards fatigués, des autres, de cet autre lui même est devenu écrasant, insupportable, reveillait en lui d’autres synesthésies spatiales.

Hanen Hattab
Techniques mixtes

Visions en excroissance

2 réflexions sur “Visions en excroissance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s