Ontologiquement sans commune mesure

Il attendait la réponse d’une personne à qui il n’a jamais posé de questions. Il pensait que son autre être, qui ne pouvant plus supporter sa substance allait à la recherche de celle de cette personne qui affilait les appétitions, lui, savait enclencher des paroles sans raisons. Mais cet être, désormais errant ne savait quoi faire sinon envoyer des signes édulcorants. Meurtri par la défaite, il restait en suspension. Il ne pouvait regagner son corps avant de lui rendre réponse, un « je te veux » fracassant murmuré entre quatre épaules et deux cous livrés à la déraison. Il restait entre les deux comme la lumière d’un astre disparu, désagrégé en mille cailloux insignifiants. L’être en question est ontologiquement incapable de s’identifier ni à l’un ni à l’autre, il est l’un et l’autre et un désir grandissant.[cornescorchees­]

tumblr_o1t5b7rxHs1qc3hxxo1_1280
Felix Hemme
Ontologiquement sans commune mesure

2 réflexions sur “Ontologiquement sans commune mesure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s