Poème radieux sans titre

Six mouches mignardes et disciplinées

forment deux droites parallèles,

maintiennent le garde-à-vous,

sur la mamelle d’une vache immobile,

dans l’iris d’un veau affamé.

Le temps passe, il vente sur l’oasis.

« Rompons les rangs », ont-elles hurlé.

Cornes Écorchées

military_army_vintage_tank_soldier-173532.jpg!d

Poème radieux sans titre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s